Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités professionnelles - Page 4

  • Étoiles d'Alsace

    Les moins de 35 ans sont attendus en salle.
     
    Une passion, cela se partage. Et quand cette passion est vraie, elle se partage dans les faits. L’initiative des Étoiles d’Alsace le prouve. Cette association propose aux moins de 35 ans des repas à prix très avantageux. Quelque 150 000 gastronomes ont bénéficié de ces « formules-jeunes » depuis la création de cet événement il y a 18 ans.

    Les Étoiles d’Alsace est une association dont le but est de mieux faire connaître la gastronomie alsacienne. Cet objectif est à n’en pas douter atteint grâce à ces « formule-jeunes ». Un second objectif pourrait l’être également : celui de donner envie à des jeunes de se lancer dans les métiers de la restauration. Cela ne serait pas étonnant, et c’est ce que nous souhaitons non seulement aux jeunes bénéficiaires de cette initiative alléchante qu’aux professionnels associés au sein des « Étoiles d’Alsace ».
    Pour en savoir plus : Formule jeunes et Étoiles d'Alsace

  • Publication du nouveau référentiel de classement des hôtels au J.O.

    L’arrêté du 22 décembre 2008, fixant les normes de classement des hôtels de tourisme, a été publié au Journal Officiel le 1er janvier 2009.

    Cet arrêté précise que ce nouveau référentiel ne sera applicable qu’à compter du 1er juillet 2009. Cependant, il est prévu un régime dérogatoire pour les établissements pouvant prétendre au classement dans la nouvelle catégorie, dénommée 5 étoiles. En effet, ces hôtels peuvent demander, dès à présent, à être classés dans la catégorie 5 étoiles, à condition de respecter les critères définis par cet arrêté pour cette catégorie. Pour effectuer cette demande, ils devront s’adresser à la préfecture dont ils dépendent. Des agents de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) viendront vérifier la conformité de leur établissement aux conditions requises par ce nouveau texte. Ensuite, le préfet délivrera l’arrêté de classement.