Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Quels vins peut-on servir avec une bûche de Noël ?

    C'est encore le n° de décembre 2008 de "Le Magazine" qui propose de prolonger la fête chrétienne et familiale de Noël en accompagnant la bûche d'une coupe de champagne demi-sec.

    "La bûche de Noël au chocolat s'accommode parfaitement avec un Vouvray demi-sec ou un Crémant demi-sec.
    Pour plus d'originalité, osez un rosé d'Anjou, un Banyuls, un Rivesaltes hors-d'âge ou un Maury, voire Pineau des Charentes."

  • Soirée de Noël 2008

    La journée du jeudi 18 décembre a été consacrée en grande partie à la préparation de la fête de Noël.

    DSCF5613.jpg


    Par équipes, nous avons décoré la salle-à-manger, installé la crèche et le sapin dans la salle de veillée et préparé le dîner.

    L’aumônier nous a célébré la Messe à la chapelle de l’école à 11 h et nous avons chanté, entre autres, à plein poumon, « Il est né le divin Enfant » en chant d’entrée et « Les anges dans nos campagnes » en chant de sortie, après les avoir répété la veille. Et Mathilde a joué l’Ave Maria de Gounod à la flûte traversière à l’Offertoire. Ce fut une très belle Messe.

    L’équipe de Cuisine avait confectionné un dîner festif que nous avons pris dans la salle-à-manger décoré pour la circonstance :
    DSCF5602_2.jpg


    Verrine de la Mer
    Poulet farçi aux pruneaux Pommes dauphine Haricot vert
    Plateau de fromages
    Bûche de Noël
    DSCF5611.jpg



    Puis nous nous sommes retrouvées dans la salle de veillée pour terminer la soirée. Chacune a pu découvrir sa « blague ». Confectionnée « maison », elle rappelle quelque chose de sympa et drôle qui est arrivé à la « blaguée » ou qui la caractérise.
    DSCF5625.jpg



    DSCF5595_2.jpgNous avons ensuite enchaîné sur la distribution des cadeaux : d’une part, chaque élève offre un petit cadeau à une autre élève et d’autre part, les élèves offrent un cadeau aux profs – cette année, un appareil à fondu au chocolat ! – et les profs offrent un cadeau aux élèves – nous avons opté pour un jeu éducatif : le Trivial Pursuit « Gastronomie française » !


    Ce fut vraiment une journée bien sympa et conviviale.

    DSCF5634_2.jpg


  • Les origines de la bûche de Noël

    La coutume voulait que la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche de bois appelée bûche de Noël et qu'on la rapporte à la maison en grande pompe. Le soir de Noël on la plaçait dans l'âtre, on arrosait le tronc d'huile, de sel et de vin cuit et on récitait des prières.
    Dans certaines familles, c'étaient les jeunes filles de la maison qui allumaient la bûche avec les tisons de celle de l'année précédente que l'on avait conservé précieusement. Dans d'autres, c'étaient à la mère que revenait ce privilège.

    Cette coutume remontant au XII ème siècle avait lieu dans la plupart des pays européens, notamment en France et en Italie où la bûche de Noël était appelée ceppo. Au Québec comme en France cette coutume aurait perduré jusqu'au XIX ème siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec la disparition des grands âtres remplacés par des poêles en fonte.

    La bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois parfois rehaussée de chandelles et de verdure, que l'on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.

    Aujourd'hui la bûche est devenue une pâtisserie traditionnelle, succulent gâteau roulé, glacé de crème au café ou au chocolat et décoré de feuilles de houx.