Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Le guide Michelin France 2008 est paru…

    … le 6 mars 2008. Dans l’Aisne, Martial Berthuit de l’Auberge Le Relais à Reuilly-Sauvigny www.relaisreuilly.com garde son macaron qu’il a depuis 1992. Thibaut Serin-Moulin du Château de Courcelles www.château-de-courcelles.fr – à 5 km de Couvrelles ! – conserve également le sien. L’un comme l’autre reconnaîssent que dans nos campagnes, l’impact de l’étoile est extrêmement important.

    A Reims, Didier Elena au Château des Crayères www.lescrayeres.com et Arnaud Lallement à l’Assiette Champenoise www.assiettechampenois.com conservent leur deux étoiles.

    Félicitation à nos chefs pour qui, chaque année est une véritable reconquête, s’ils veulent garder leur(s) étoile(s).

  • Inscription de la Gastronomie française au Patrimoine mondial de l’Unesco ?

    Plusieurs Chefs se sont mobilisés après l’annonce par le Président de la République, lors de l’inauguration du Salon de l’agriculture, de sa volonté de faire inscrire la Gastronomie française au Patrimoine mondial de l’Unesco.

    La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires est à l’origine de l’idée et elle sera chargée de présenter la demande française qui devrait être déposée en 2009.

    Cette reconnaissance est possible grâce à l’adoption en octobre 2003 d’une Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel - http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?pg=00022&art=art1#art1. D’après cette dernière, « on entend par "patrimoine culturel immatériel" les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire (…) que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d'identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. »

    Toujours selon la convention de l’Unesco, ratifié aujourd’hui par 88 pays, le patrimoine « immatériel » se manifeste dans les domaines « des traditions et expressions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel ».

    Dossier à suivre…

    167847654.jpg