Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • « Les internats ont la cote »

    C’est le titre du dossier paru le 7 mars dans l’Union que je vous invite vivement à lire :

    http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/111567/LE_DOSSIER_DU_JOUR__Les_internats_ont_la_cote


    Je cite : « De l’avis des professionnels de l’éducation, l’internat est en effet considéré comme l’un des remèdes possibles à l’échec scolaire. Au point que Fadela Amara, la secrétaire d’État à la Ville, a inscrit la création « d’internats d’excellence » dans son plan banlieue. (…) Mais pour les établissements, il est aussi un « plus » pédagogique. D’abord parce que les élèves les plus faibles peuvent bénéficier du compagnonnage utile de leurs camarades. Ensuite parce qu’il constitue un argument de poids au moment du choix de l’établissement. C’est ce qui explique que les lycées professionnels figurent parmi ceux qui disposent des plus gros internats. »


    1170279248.JPGA mon avis, l’internat offre surtout la possibilité de se concentrer sur ses études du lundi au vendredi sans être fatigué par les moyens de transport à prendre pour se rendre à l’école, sans être tenté par la télévision en arrivant à la maison et sans être déconcentré par les mille choses que l’on trouve toujours à faire avec les copains. Il offre aussi un rythme de vie équilibré et une aide adaptée pour étudier notamment avec la mise en place de l’étude surveillé et du tutorat. Il offre enfin une vie communautaire fondée sur l’apprentissage du respect dû aux institutions et aux autres, comme en témoigne Dominique Lavallée pour qui l’internat offre « la possibilité de nous entraider ».

    196474514.JPG

  • Rollot de Picardie médaillé

    Deux après avoir relancé la fabrication du Rollot (http://www.univers-fromages.com/encyclopedie-fromage-detail.php?fromage=190), moins connu que le Maroilles, la laiterie Lesire et Roger a gagné la médaille d’or au concours général agricole de Paris.

    Le rollot trouve ses origines au début du XVIIe siècle. Des moines originaires de Maroilles, le confectionnèrent et lui donnèrent le nom d’une ville de la Somme. Il est élevé au titre de « Fromage Royal » par Louis XIV, en 1678, suite à son passage en Picardie.

    Fabriqué avec du lait de vache cru et entier, le caillé est moulé dans des caserets de forme ronde. Après égouttage, il fait un bref séjour en saumure, passe au hâloir, avant d’être affiné en cave durant 3 semaines. Le consommateur a alors un mois pour le manger.

  • Nouvelles des élèves de l’école Dosnon en P.F.M.P.


    Les Périodes de Formation en Milieu Professionnel (P.F.M.P.) sont très importantes dans le cursus scolaire des élèves en formation professionnelle. Elles leur permettent de mettre davantage en application ce qui a été vu lors des cours théoriques et pratiques et surtout, elles immergent les élèves dans un milieu qu’elles ne connaissent pas pour la plupart : le milieu exigent du monde professionnel.


    C’est la raison pour laquelle les élèves de l’école Dosnon ont 13 semaines de F.M.P. découpées en 3 Périodes sur leur deux années d’étude.

    Nous avons donc de bonnes nouvelles de chacune des élèves qui terminent cette semaine leur F.M.P. : Claire en cuisine à Toulouse ; Marie en salle à Paris ; Morgane et Angéline en hébergement, l’une à l’Ile d’Oléron et l’autre à Rouen… Retour à l’école lundi prochain où les attend une autre réalité : les dates des examens, les vrais ! Et où chacune pourra faire part de ses expériences professionnelles, souvent amusantes…


    913533655.jpg
    Avant le départ en vacances avec les professeurs d'anglais et d'hébergement.