Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le printemps à Dosnon

Après l’hiver

N’attendez pas de moi que je vais vous donner


Des raisons contre Dieu que je vois rayonner ;


La nuit meurt, l’hiver fuit ; maintenant la lumière,


Dans les champs, dans les bois, est partout la première.


Je suis par le printemps vaguement attendri.


Avril est un enfant, frêle, charmant, fleuri ;


Je sens devant l’enfance et devant le zéphyre


Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;


Mai complète ma joie et s’ajoute à mes pleurs.


Jeanne, George, accourez, puisque voilà des fleurs.


Accourez, la forêt chante, l’azur se dore,


Vous n’avez pas le droit d’être absents de l’aurore.


Je suis un vieux songeur et j’ai besoin de vous,


Venez, je veux aimer, être juste, être doux,


Croire, remercier confusément les choses,


Vivre sans reprocher les épines aux roses,


Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu.

Ô printemps ! bois sacrés ! ciel profondément bleu !


On sent un souffle d’air vivant qui vous pénètre,


Et l’ouverture au loin d’une blanche fenêtre ;


On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ;


On a le doux bonheur d’être avec les oiseaux


Et de voir, sous l’abri des branches printanières,


Ces messieurs faire avec ces dames des manières.

Victor Hugo

26 juin 1878


Commentaires

  • Sacré Victor !! Mais celui que je préfère c'est celui-là : "Ces choses là sont rudes, il faut, pour les comprendre, avoir fait des études" (in 'Les Pauvres Gens') ...!

  • Ravissant poème de Victor Hugo. Le printemps éclate ici aussi et on ne sait plus où donner de la tête entre les tontes, et les mauvaises herbes qui poussent trés trés vite.
    Tant et si bien que Papa dans son émoi a aspergé les rosiers de gaz oil, en voila qui ne vont pas nous gêner trés longtemps.

  • tres beau ce poème et si vrai, dommage que Victor Hugo nous a quitté c'été un vrai perssonnage qui nous fait révassé avec ses beau poème

Les commentaires sont fermés.