Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sur TF 1

    A voir pour se conforter, si besoin était : http://videos.tf1.fr/jt-20h/semaine-pour-l-emploi-l-hotellerie-restauration-premier-recruteur-5557690.html

  • Le BAC PRO RESTAURATION en 3 ans

    DSCF5511.jpg

    L’Education Nationale a rénové la voie professionnelle et il est dorénavant possible d’obtenir le bac professionnel en 3 ans.

    Immédiatement après la classe de 3ème, le bac professionnel propose une formation en 3 ans : 2nde / 1ère / Terminale au lieu de 4 ans (2 ans de B.E.P. suivis de 2 ans de bac pro), s’alignant ainsi sur les bacs général et technologique.

    Une nouvelle organisation des cursus se met en place, autour d’un B.E.P. intégré et d’un baccalauréat rénové. L’objectif est bien évidemment de favoriser la réussite des élèves, en augmentant leur niveau de qualification, en encourageant leur poursuite d’études et en facilitant leur insertion professionnelle.

    DSCF6099.jpg

    Comme la plupart des lycées professionnels, l’école Dosnon a ouvert en septembre 2009 le bac professionnel Restauration en 3 ans.

    La particularité de la formation proposée à Dosnon est qu’elle prépare les élèves au C.A.P. Services Hôteliers, présenté en fin de 2nde, puis au B.E.P. des Métiers de la Restauration et de l’Hôtellerie présenté en fin de 1ère et, pour terminer, au Bac Pro Restauration.

    Trois ans, trois diplômes. Non pour les collectionner, mais pour permettre à chacune d’obtenir une ou plusieurs qualifications reconnues par les professionnels des C.H.R. et répondre ainsi aux attentes des entreprises en termes de compétences et de connaissances.

    A la sortie de Dosnon, le C.A.P., le B.E.P. et le Bac Pro en poche, les élèves pourront poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur ou entrer dans la vie professionnelle.

    DSCF6094.jpg
  • Réponses aux questions du Grand QUIZ des Vins de France

    1 - la science qui étudie la vigne s’appelle :

    c) la science qui étudie la vigne s’appelle l’ampélographie. La pédologie correspond à l’étude des sols et la géologie a pour objet de comprendre, la nature, l’histoire et la genèse des constituants de la terre.

    2 - On compte dans le monde environ… cépages.
    c) On compte dans le monde environ 6 000 cépages. Il convient de préciser que tous les cépages ne sont pas destiné à produire du vin. On trouve certes des cépages de cuve dont les baies permettent l’élaboration de vins, mais aussi des cépages de table destinés à la consommation directe, des cépages destinés au séchage (raisins de Corinthe…) et des cépages de chaudière pour la fabrication d’alcool de bouche par distillation (Cognac…).

    3 - La partie souterraine d’un cep de vigne s’appelle :
    a) le cep de vigne est composé de 2 parties. Le greffon constitue la partie aérienne et le porte-greffe la partie souterraine. La rafle désigne la charpente d’une grappe de raisin. Elle soutient les baies de raisins.

    4 - Le viticulteur taille sa vigne entre les mois de :
    c) Le viticulteur taille sa vigne entre les mois de décembre et avril, pendant la période de repos de la vigne.

    5 - A la sortie de l’hiver, on remarque qu’un liquide visqueux et translucide s’écoule des plaies de taille. On dit alors que la vigne :
    b) à la sortie de l’hiver, la vigne pleure, la circulation de la sève se fait à nouveau.

     

    Bravo à Elisabeth qui a 4 bonnes réponses sur 5 ! Et Bravo à Marie-Laure et Oncle Henri d'avoir participé. C'est bien connu, le plus important...