Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'école Dosnon à la Caverne du Dragon : plus que du tourisme, de l’histoire

Notre école est située sur une terre profondément marquée par les deux guerres mondiales. Certains villages des alentours furent à tel point détruit durant la 1ère guerre mondiale, qu’il fut impossible de les reconstruire à leur endroit d’origine. La commémoration du 11 novembre prend donc chez nous une tonalité particulière. Profitant de ce jour sans cours ni TP, nous nous sommes rendues sur le Chemin des Dames. Nom romantique qui fut en réalité le lieu de bien des souffrances.

Le Chemin des Dames fut aménagée au XVIIIème siècle pour rendre plus praticable et plus agréable aux filles de Louis XV, le chemin les conduisant de Paris au château de la Bove, près de Vauclair (aujourd’hui dans l’Aisne). Il est vrai que le Chemin des Dames suit une ligne de crêtes d’où l’on peut admirer un paysage très beau. En un regard, deux vallées s’étendent à nos pieds : les vallées de l’Ailette et de l’Aisne. Cette situation géographique transforme du même coup ce plateau en une position stratégique. Pour des troupes ennemies venant de l’est, le « Chemin des Dames » constitue la dernière barrière naturelle avant Paris. L’on comprend alors pourquoi il fut le théâtre de combats terribles surtout durant la 1ère guerre mondiale.

C’est en souvenir de ces événements que l’ancienne carrière qui servit de caserne souterraine aux troupes allemandes mais aussi françaises, fut aménagée. Les Allemands donnèrent à cette caserne le nom de Caverne du Dragon. Abritant aujourd’hui un musée du Souvenir, celui-ci retrace les différentes phases du combat qui opposât les armées française et allemandes de 1915 à 1918. Nous y avons découvert les conditions quotidiennes de vie des troupes : les dortoirs, la chapelle, les conditions d’évacuations des blessés,… et derrière toutes ces réalités, la peur, l’espoir, le courage et le patriotisme de tous ces hommes. Sous la conduite d’un guide passionné et passionnant, nous avons bien compris que se souvenir des souffrances de ces soldats et de leurs familles, est un moyen de leur rendre hommage et de désirer plus ardemment une paix véritable. En commençant sans doute par la construire autour de nous.

Commentaires

  • Je me demandais justement ce qu'est "le chemin des dames".
    Merci, car je me coucherai plus intelligent ce soir !!!

  • Bravo l'école Dosnon pour vos visites culturelles. Il est important que nos jeunes se rappellent de tout ce que leurs ancêtres ont dû endurer, et ce à plus forte raison dans une région comme la vôtre.

    Continuez !
    Bon courage à tous pour les stages et pour la suite.
    Lea

Les commentaires sont fermés.